Démocratiser l'enseignement supérieur

Aujourd'hui, l'Etat dépense par étudiant deux fois plus d'argent pour les prépa et les grandes écoles que pour les universités. Cette inégalité est anormale, anti-démocratique et anti-républicaine, d'autant plus que les prépa et grandes écoles accueillent, de facto, majoritairement des enfants des classes favorisées, tandis que les enfants des classes moyennes et populaires vont à l'université. Il faut donc fusionner les grandes écoles et les classes prépa avec les universités, pour démocratiser réellement l'enseignement supérieur et faire en sorte que tout le monde ait accès à un enseignement supérieur de qualité, qu'un enfant de caissière ait autant de chances d'avoir un doctorat qu'un enfant de cadre supérieur. Jusqu'à présent, toutes les tentatives de réforme se sont heurtées au corporatisme de certains enseignants, de certains syndicats et de certaines associations, sans compter le conservatisme de l'administration de l'Education nationale qui, sous le prétexte de maintenir "l'excellence à la française", refuse de changer quoi que ce soit.

Partager cette idée

Montrer 6 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Véronique Ezratty
    a fait un commentaire 2020-06-06 09:23:32 +0200
    Il est normal qu’un système éducation ait des filières plus sélectives et dans ce cas, il y a des biais sociaux d’origines des élèves de la filière. Les sports-études football, l’atteinte de la reconnaissance de 1er ouvrier de France, en sont des exemples.
    Les origines sociales sont quasi-équivalentes pour les bac+5. Le coût complet d’un élève qui arrive à bac+3 est moindre par la prépa que par l’université (à cause des échecs et abandons) Je ne vois pas en quoi les études de médecine où les élèves qui réussissent se paient des cours par des officines privées est moins inégalitaires que les prépas.
    Il faut repenser le système, mais sans a priori. Sans nier qu’il existe des filières plus sélectives (que la sélection soit à l’entrée et au bout d’un an) dont il faut organiser la préparation, et sans amalgame. Les prépa littéraires (1% d’atteinte des ENS en 3-5 ans) et les prépas scientifiques (100% d’atteinte d’une place dans une école au bout de 2-3ans) sont des problématiques qui n’ont strictement rien à voir.
    Votre proposition ne semble pas aller dans ce sens.
  • Véronique Ezratty
    a marqué ceci Pas d'accord 2020-06-06 09:23:32 +0200
  • michel bessiere
    a fait un commentaire 2020-04-24 14:23:12 +0200
    Au sujet de l’enseignement supérieur et de la recherche, outre ce sujet CPGE/GE vs univ, il faut redessiner/refonder l’ensemble du système: des propositions sont en préparation.
  • michel bessiere
    a fait un commentaire 2020-04-24 14:19:33 +0200
    Contribution ds même sens au moment du grand débat: https://drive.google.com/open?id=17iWzHoaYkoLhs1_CcqxLno8Iv1gjtExj
  • michel bessiere
    a marqué ceci D'accord 2020-04-24 14:19:32 +0200
  • Henri André
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-04-22 13:06:47 +0200