Pour un lycée universel qui ouvre tous les possibles avec réalisme

Aujourd’hui, une nouvelle réforme du lycée est indispensable, à cause du désastre des réformes du lycée professionnel et du lycée général de Blanquer. Ces deux réformes augmentent les inégalités territoriales, sociales ou fondées sur le genre. Les réformes précédentes du lycée général : - ignoraient le lycée professionnel et le lycée technologique, alors qu’il fallait considérer toute la cohorte, avec la diversité des élèves, sans éliminer les 60 % les plus faibles en français, - ignoraient quel était le besoin de l’enseignement supérieur, du point de vue de l’acquisition des outils de logique, et de la maîtrise de certains outils mathématiques. Il est proposé une nouvelle vision du lycée, qui prend en compte la réalité, avec lucidité : - la diversité des acquis des élèves qui entrent au lycée en 2nde, - la diversité des envies des élèves, et qui reconnaisse : - que le niveau acquis en « expression écrite » et en « maths » sont les acquis structurants pour la suite des études et il faut que les conséquences soient lisibles, - que la maîtrise de la logique de la population du pays sera la garante des bons choix écologiques et économiques, car elle seule permettra de repérer les affirmations scientifiques fausses, - que la langue de communication internationale est le « plain English ». - que l’orientation se fait par essai-erreur en explorant des domaines, et en choisissant le niveau atteint sur les compétences structurantes, - que le « bachotage » fait partie intégrante du processus de mémorisation des connaissances, - l’importance du groupe classe pour le développement de la confiance en soi, - la diversité des contextes liés au territoire.

Partager cette idée

Montrer 1 réaction

Quel est votre avis sur cette idée ?