Instaurer un droit à la connexion

Nous sommes entrés dans l’ère du « tout numérique » ! Est-ce un progrès ? Certainement pas quand il crée encore plus d’inégalités ! Un nouveau terme est même apparu pour nommer cette inaptitude : l’illectronisme ! Et pourtant, on peut être « hyper connecté » et être malgré tout inapte techniquement à apprendre, travailler, s’informer, entrer en contact avec l’e-administration, ... à distance selon ses moyens financiers et/ou l’endroit où l’on vit. Quand le matériel manque, les collectivités et les acteurs associatifs ont montré qu’ils savaient prendre le relais efficacement. Mais quand les infrastructures manquent, quand l’abonnement coûte, c’est une autre histoire ! C’est une des révélations de cette pandémie : la fracture numérique est sociale et parfois même territoriale ... L’État doit investir massivement dans des infrastructures souterraines permettant de garantir une couverture totale du territoire avec la fibre optique, un grand chantier permettant de relocaliser des technologies de pointe et des emplois. Parallèlement, il doit travailler avec les différents opérateurs pour qu’ils offrent un abonnement minimal permettant un accès aux services élémentaires pour tous les usagers.

Partager cette idée

Montrer 3 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Samy Saad
    a marqué ceci D'accord 2020-04-17 17:36:41 +0200
  • louis-max harter
    a suivi cette page 2020-04-16 14:00:33 +0200
  • Nathalie Leblanc
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-04-15 08:03:15 +0200