N’ayons plus honte

N’ayons plus honte ! Cette crise sanitaire, sans en tirer les leçons prématurément, pointe à l’évidence certaines failles de nos sociétés. Désindustrialisation, naïveté vis-à-vis de nos partenaires économiques, hypercentralisation du pouvoir, services publiques affaiblis nous rendent la tâche bien difficile. Alors bien sûr, ne pas tirer la couverture à soi, ne pas crier « nous avions raison ». Socialistes, nous avons notre part de responsabilité dans cet état de fait qui, aujourd’hui, rend impuissant notre pays face à cette crise. Depuis 1981 et notre accession au pouvoir nous n’avons cessé de nous excuser, de nous justifier, de rassurer les élites dirigeantes conservatrices et économiques. Nous n’avons cessé de leur prouver que nous n’étions pas le diable, que nous saurions être raisonnables et responsables. Nous avons privatisé, couru après les gains de productivité, couru après la croissance, cédé aux logiques financières, à la rigueur budgétaire. Et nous avons réussi … à les rassurer. Alors raisonnables et responsables, oui ! Mais vis-à-vis de qui ? Et pourtant. Egalité entre les Hommes, entre les peuples, justice fiscale, justice sociale, redistribution, République souveraine, démocratie vivante et transparente, Etat puissant aux services publics efficaces et réactifs : le bagage idéologique nous l’avons ! Alors n’ayons plus honte. N’ayons plus honte d’être socialistes. N’ayons plus honte d’être de gauche !

Partager cette idée

Montrer 2 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Chantal Boulic
    a marqué ceci D'accord 2020-04-28 16:43:38 +0200
  • Boris Desbureaux
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-04-24 17:50:59 +0200