Lutter contre la précarité étudiante : un revenu de base étudiant.

Faut-il encore démontrer la précarité qui touche les étudiant.e.s en France ? Entre les étudiants contraints de travailler qui partent avec un risque majeur d'échec universitaire, les étudiant.e.s qui n'ont pas les moyens de se nourrir ou de se soigner décemment ou encore ceux qui sont livrés aux logements insalubres, la pauvreté des étudiant.e.s menace la réussite et met en danger les individus. Il est insupportable que l'argent soit déterminant dans les réussites ou les échecs individuels de jeunes qui entrent juste dans la vie. Il est insupportable qu'aux inégalités de capital culturel vienne s'ajouter le poids des inégalités économiques. Cette crise sanitaire et sociale prolonge de démontrer une précarité qui asservit les étudiant.e.s et les lois de la reproduction sociale qui distribue encore les cartes dans les universités. Alors pour des étudiant.e.s libres et égaux, il est plus que jamais impératif de réfléchir à un revenu de base étudiant supérieur au seuil de pauvreté et distribué sans condition de ressources à toutes et tous les étudiant.e.s.

Partager cette idée

Montrer 4 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • jacques fleury
    a fait un commentaire 2020-04-25 21:37:47 +0200
    il faut en effet un revenu étudiant
    mais il faut rendre obligatoire la présence au cours
    Il faut permettre au crous d’avoir un financement suffisant pour organiser des services sociaux de santé…
    il faut encadrer le prix des loyers
  • Zabida Colomb
    a fait un commentaire 2020-04-22 15:49:51 +0200
    Parfois seul l’argent n’est pas un problème, il faut aussi considère les pbs liés au logement (pénurie, éloignement…)
  • Zabida Colomb
    a marqué ceci D'accord 2020-04-22 15:49:51 +0200
  • Solène Arnal
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-04-22 11:21:49 +0200