Pour une politique familiale : après mieux qu’avant.

L’avenir d’une société se trouve dans sa jeunesse. Aujourd’hui la « mise en route d’un enfant » est beaucoup plus qu’il y a 50 ans liée à l’environnement social, économique, professionnel des parents. Aujourd’hui les parents veulent, plus qu’autrefois, envisager un ou des enfants dans la sérénité, la sécurité. L’état doit leur garantir cela. Un véritable statut du parent au foyer doit être créé, garantissant un revenu minimum, comptant pour les droits à la retraite, et garantissant un retour à l’ancien emploi s’il le souhaite. Ce revenu minimum (à définir) serait attribué à tous les parents au foyer pour élever un enfant sans critère de revenu. Par contre les allocations familiales, qui doivent être réévaluées, dues aux enfants dès le premier enfant, pourraient être liées dégressivement au quotient familial. En 1970 50% des femmes de 25 à 59 ans étaient actives (c’étaient quasiment seulement elles qui élevaient les enfants). Aujourd’hui ce sont 75% des femmes de cette tranche d’âge qui travaillent. Avant 1970 un seul salaire dans le foyer pouvait permettre au foyer de vivre. Aujourd’hui, saut cas de haut salaire, ce n’est plus possible sous peine de vivre dans la difficulté si ce n’est la misère. Une véritable politique familiale permettant de faire ce choix de rester à la maison pour élever les enfants est aussi un élément de réponse au problème de l’emploi, ainsi qu’un élément qui fera diminuer l’instabilité sociale et familiale ainsi que la délinquance.

Partager cette idée

Montrer 3 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • philippe kerloch
    a fait un commentaire 2020-05-16 08:25:56 +0200
    Pour ma part j’avais dans l’idée à partir du moment où une femme a travaillé 5 ans et qu’elle décide d’avoir des enfants au troisième enfant elle pourrait arrêter de travailler jusqu’au 16 ans du dernier enfant en conservant la rémunération qu’elle percevait précédemment bien évidemment cette disposition pourrait s’appliquer aussi bien à la femme qu’à l’homme afin de pouvoir garantir une éducation convenable à leurs enfants
  • philippe kerloch
    a marqué ceci D'accord 2020-05-16 08:25:55 +0200
  • Pierre Darrouzet
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-05-14 19:30:35 +0200