Reconnaissance élargie du Covid-19

Nous nageons actuellement en pleine absurdité, où des décisions démentes prises dans un souffle arrogant ; loin, toujours loin des préoccupations des premiers de tranchées qui eux, faute de moyens, n’avancent pas toujours masqués ! Pourtant combien de salariés sont tombés, sous ce virus : le covid-19 ? Combien tomberont encore ?! Pourquoi la reconnaissance automatique, en maladie professionnelle, serait-elle envisagée pour le seul personnel soignant ? Les autres corps de métiers méritent-ils pour seul remerciement, l’esquisse hautaine de l’ombre d’un sourire sur les lèvres du Président de la République ? C’est pourquoi, si le gouvernement persiste à abandonner les premiers de tranchées en refusant l’indemnisation au titre de maladie professionnelle pour ces salariés, dont la prouesse a été d’assurer courageusement la continuité des services essentiels à la vie des Français.e.s.et, afin de rectifier cette injustice, nous devons proposer la reconnaissance automatique des salariés victimes du covid-19 en maladie professionnelle, qui à ce jour est exclusivement réservée au personnel soignant.

Partager cette idée

Montrer 15 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • christophe chastenet
    a fait un commentaire 2020-06-22 17:08:02 +0200
    je suis pour aussi , comme la dit en bas certains et certaines , cela devrait être le cas aussi pour les autres maladie contagieuse , cependant la ou le personnelle soignant y est forcement en contact , il ne faut pas oublier que les autres corps de métier l’étaient aussi , les policiers/policières étaient en contact avec toutes celles et ceux qui ne respectaient pas le confinement et bon dieux qu’ils y en avaient , les travailleurs/travailleuses en bâtiment étaient en contact avec leurs collègues , les électriciens/électriciennes et livreurs/livreuses avec leurs clients et j’en passent , toutes celles et ceux qui travaillaient était en contact avec d’autre personnes , ce qui amplifie les risques , mais sa reste de même avec toutes les maladie contagieuse , le covid-19 étant un parmi tant d’autre
  • christophe chastenet
    a marqué ceci D'accord 2020-06-22 17:08:02 +0200
  • Tristan Rigou
    a fait un commentaire 2020-06-20 12:40:39 +0200
    Pourquoi le COVID 19 et pas la grippe ou d’autres maladies graves. Dans la mesure où le métier n’est pas intrinsèquement lié à la maladie en question, je ne vois pas de raison d’en faire une maladie professionnelle. Par contre, il pourrait y avoir une prise en compte particulière des maladies contractées “à l’occasion de la pratique professionnelle” qui pourrait avoir un statut intermédiaire.
  • Tristan Rigou
    a marqué ceci Mitigé 2020-06-20 12:40:39 +0200
  • François Peyron
    a fait un commentaire 2020-05-24 12:00:31 +0200
    Il ne serait pas raisonnable de déclarer le COVID19 comme maladie professionnel pour l’ensemble des métiers, cela sous entendrait qu’obligatoirement la maladie a été contractée sur le lieu de travail. On peut comprendre que c’est très probablement le cas pour le personnel soignant voire systématiquement le cas, mais pour les autres corps de métiers, il me parait normal que cette maladie reste soumis au régime général.
  • François Peyron
    a marqué ceci Pas d'accord 2020-05-24 12:00:30 +0200
  • jeanine Sarkissian
    a fait un commentaire 2020-05-08 17:35:20 +0200
    Par exemple, les personnels agents de propreté ou aides à domicile doivent pouvoir aussi en bénéficier, entre autres
  • jeanine Sarkissian
    a marqué ceci D'accord 2020-05-08 17:35:20 +0200
  • Joel Morra
    a fait un commentaire 2020-05-08 16:03:06 +0200
    Si la personne a été infectée au covid 19 sur son lieu de travail (ou durant son trajet domicile-travail) la reconnaissance de la maladie professionnelle doit être reconnue.
  • Joel Morra
    a marqué ceci D'accord 2020-05-08 16:03:06 +0200
  • Alain Simon
    a fait un commentaire 2020-05-08 13:35:40 +0200
    La question de la reconnaissance des “premiers de tranchées”, qui apparaît au grand jour avec le Covid 19, ne sera qu’en partie résolue par une revalorisation salariale. Il importe en effet, dans le cadre du “jour d’après” de faire en sorte que le projet de société de demain mette au premier plan tous ces “métiers de la relation humaine” qui sont essentiels dans toute vie quotidienne !
  • Alain Simon
    a marqué ceci D'accord 2020-05-08 13:35:40 +0200
  • Monique Galles
    a fait un commentaire 2020-05-08 12:56:44 +0200
    Cette crise sanitaire nous a fait prendre conscience de la fragilité de notre société et a permis aussi de mettre en-avant le rôle des métiers les plus modestes.
    Ce sont des métiers indispensables à notre vie quotidienne et qui méritent à ce titre une meilleure reconnaissance.
    L’augmentation des bas salaires devrait être une des priorités de l’après Covid.
    Nous devons au plus vite nous préoccuper de la précarité qui monte dans notre pays.
    Il faut mieux partager les richesses et pour cela déjà commencer par rétablir l’ISF.
  • Monique Galles
    a marqué ceci D'accord 2020-05-08 12:56:44 +0200
  • Catherine avril
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-04-28 11:36:35 +0200