Création fictive de monnaie sans couverture.

Les principaux Etats et organisations internationales injectent (et continueront à injecter) des sommes colossales dans les économies nationales, européenne, nord-américaine, pour lutter contre la crise économique déclenchée par le coronavirus. Il ne faut pas se poser la question de leur couverture, que ce soit par l’impôt (surtout pas !) ou par l’emprunt. Cette création d’argent doit être purement « ex nihilo » : d'où l'expression de « création fictive de monnaie sans couverture ». La création du capital elle-même n’a-t-elle pas reposé sur la croyance dans le futur (des revenus futurs des emprunteurs qui permettraient de rembourser les crédits) ? Ainsi, dans son fameux livre « Sapiens », l’historien Yuval Noah Harari fait bien ressortir le rôle de l’imagination humaine dans la création de crédit et le développement du capital (et du capitalisme) : cf. le chapitre « The Capitalist Creed » (« Le crédo capitaliste ») et le § suivant en page 343 de la version anglaise, après une description de création en chaîne de crédits : « It sounds like a giant Ponzi scheme (…) But if it’s a fraud, then the entire modern economy is a fraud. The fact is, it’s not a deception, but rather a tribute to the amazing abilities of the human imagination. What enables banks - and the entire economy – to survive and flourish is our trust in the future. This trust is the sole backing for most of the money in the world ». Allons plus loin à présent en ne faisant de l’argent qu’un outil pour permettre à l’humanité de survivre (paiement du revenu universel, paiement des chômeurs, allocations sociales, secours des populations acculées à la famine), pour financer un grand plan d’investissements et d’augmentations des salaires de la santé publique, et pour remettre en route les économies. Je ne suis pas économiste, mais je pense qu’un contre-argument pourrait être le risque de l’inflation. Mais nous sommes en guerre (E. Macron l’a d’ailleurs lui-même déclaré d’emblée), et dans une économie de guerre, l’État peut contrôler et bloquer les prix. En conclusion, rien ne doit plus être comme avant après cette terrible crise du coronavirus. Alors, profitons-en pour réorienter le rôle et l’usage de l’argent.

Partager cette idée

Montrer 5 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Christian Puech
    a fait un commentaire 2020-05-02 10:19:08 +0200
    Oui, pour la création monétaire, qui n’a plus, pour l’instant, grand lien avec l’inflation, mais qui en aura avec les bulles spéculatives et les inégalités de patrimoine, dès lors que la crise sanitaire sera passée, et que les économies aurons retrouvé un second souffle de croisière. Donc, oui, mais dans le cadre de la définition d’un futur modèle économique, où les comptes sont à l’équilibre
  • Christian Puech
    a marqué ceci D'accord 2020-05-02 10:19:08 +0200
  • Jean-Marc Heiser
    a fait un commentaire 2020-05-02 07:48:19 +0200
    Bonjour d’accord dans les grandes lignes, mais a mon avis il faut donner deux précisions.
    1. L’inflation, oui normal elle devrait réapparaître mais déjà depuis longtemps comme aussi la productivité . Tout les manuels d’économie l’enseigne, mais cela ( hélas ) ne fonctionne plus. Alors on cherche , l’explication la plus communément admise sont les entreprises “zombies” , les taux bas permettent a des entreprises de continuer a exister alors même qu’elle ne sont plus rentable, résultat elle baisse les prix et son moins réactive. Donc prenons acte du phénomène , jusqu’au jour ou !!!!.
    2.Ce constat fait Apparaît aux Etats-Unis un débat dont les tenants , une ribambelle de Prix Nobel et d’économiste en Chef du FMI, et autre Banque Centrale , théorise La Nouvelle Théorie Monétaire. Fabriquons de l’argent on ne risque RIEN, mais utilisons le pour Changer les règles un nouveau New Deal Vert, investissons massivement dans l’économie Durable et aidons les personnes qui sont les plus impacté par ce changement .
    Faut dire que plus je creuse plus je pense que cela peut être une solution , c’est le programme de Bernie Sanders, Elisabeth Warren, AOC, etc.. OUI
  • Jean-Marc Heiser
    a marqué ceci D'accord 2020-05-02 07:48:19 +0200
  • Jean-Luc Fischer
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-04-29 23:35:28 +0200