VIe République

En ces jours où l'on évoque une VIe République et la suppression du poste de Premier Ministre, considérant que le problème de fond est la présidentialisation du régime, je propose un retour aux sources de la Ve République, à savoir une élection pour 7 ans de la Présidence par le Congrès, celui-ci ayant pouvoir de révocation. Par ailleurs je propose la suppression de l'Article16 ainsi que l'incorporation dans la Constitution des Articles 1 er 2 de la Loi de 1905. Maurice Basquin @mrcbsqn

Partager cette idée

Montrer 7 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Pierre Fournier
    a fait un commentaire 2020-06-21 12:09:14 +0200
    Je suis plutôt favorable à une République sans président (ou un président honoraire comme en Allemagne et en Italie) et où le pouvoir exécutif est entre les mains d’un premier ministre élu par l’Assemblée Nationale. Le premier ministre et tous les autres ministres seraient choisis parmi les députés. Afin d’assurer la stabilité du gouvernement le mode d’élection des députés donnerait une prime aux listes arrivant en tête (un peu comme pour les élections municipales) et un premier ministre ne pourrait être renversé que par l’élection d’un autre premier ministre (donc par la formation d’une autre majorité). C’était là les propositions de Léon Blum et de Pierre Mendès France après la deuxième guerre mondiale, en 1946.
  • Pierre Fournier
    a marqué ceci D'accord 2020-06-21 12:09:13 +0200
  • Franck Marcout
    a marqué ceci Mitigé 2020-06-20 18:32:20 +0200
  • Véronique Ezratty
    a fait un commentaire 2020-06-17 17:17:49 +0200
    Mon vote mitigé est dû à une proposition trop technique pour moi,
    Pour moi, c’est le président qu’il faut supprimer, ou avoir un président sans pouvoir comme en Allemagne.
    Le premier ministre doit reprendre son rôle, être élu par l’assemblée Nationale et pouvoir être révoquée par celle-ci quand il s’écarte trop de ce qui fait consensus dans majorité, avec des contraintes pour éviter l’instabilité. (60% et un ou une remplaçant.e).
    Macron a été élu avec seulement 17% des électeurs en d’accord avec son programme(les autres= abstentions ou barrage à LePen). Il fait le travail du premier ministre, au lieu de présider. Il interdit aux députés de leur camp de faire ce pourquoi ils sont élus.
    Aussi, nous avons des lois hors-sol faites à quelques conseillers influencés par des lobbyistes. Les députés sont normalement là pour voir les conséquences sur le terrain des lois, faire des proposition pour améliorer la loi,non pas pour appuyer sur un bouton à la demande et lire des fiches préparés ailleurs.
    En résumé, il faut un premier ministre là pour mettre en oeuvre ce que veut l’alliance majoritaire de l’assemblée nationale, et qui est viré quand il l’a joue perso.
  • Véronique Ezratty
    a marqué ceci Mitigé 2020-06-17 17:17:48 +0200
  • Maurice Basquin
    a suivi cette page 2020-06-16 17:00:35 +0200
  • Maurice Basquin
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-06-16 16:51:28 +0200