Pour un New Deal européen !

Face à la transformation de la crise sanitaire en crise économique, qui risque d’affaiblir durablement l’Europe du Sud en créant une « double peine », la période n'est plus aux compromis bancaux ni aux petits pas qui ne font qu'éloigner les citoyens de l'idée européenne. Il est urgent de mettre en oeuvre un New Deal écologique et social : - une Europe de la Santé qui permette de renforcer les investissements dans les systèmes de soins, la recherche et la prévention - le contrôle démocratique de la BCE, dont l’indépendance conduit aujourd'hui à une forme d'hypocrisie dans les décisions prises - un plan de relance massif pour la transition écologique, assis sur des emprunts mutualisés entre Etats et financés par de nouvelles ressources propres de l’UE : *une contribution carbone aux frontières de l'Europe, pour une Europe du juste-échange qui régule la mondialisation * un ISF européen qui mette les grosses fortunes à contribution * une taxe européenne sur le tourisme, qui permettrait aux touristes des Pays du Nord de l'Europe de participer au financement européen des Pays du Sud - un renforcement du budget de l'UE, pour financer des politiques de relocalisation industrielle prioritairement dans les Etats les plus frappés par le chômage de masse - un Paquet mobilités propres pour réduire la pollution liée aux transports - la fin du dumping fiscal et social pratiqué au sein même de l'UE par certains Etats membres (Irlande, Pays-Bas, Luxembourg...) - la mise en place de ces politiques par le mécanisme des coopérations renforcées entre Etats volontaires, en l'absence d'unanimité au niveau du Conseil Européen Ces positions doivent être portées par le PS au niveau européen, notamment par le biais d’une coordination renforcée des groupes parlementaires, par le renforcement de notre contribution aux travaux du PSE, et par le renforcement des jumelages fédéraux et des sections avec nos partenaires européens.

Partager cette idée

Montrer 4 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Alexis Le Coutour
    a fait un commentaire 2020-05-16 14:18:16 +0200
    Crucial d’appuyer plus clairement sur le seul point de méthode réellement présent dans cette opinion (tout à fait en ligne avec l’identité du PS par ailleurs) : la fin de l’unanimité et le passage à la majorité qualifiée comme mode décisionnaire “par défaut” au Conseil. La règle de l’unanimité a prouvé par le passé qu’elle était le principal frein à tout un tas de décisions nécessaires ou utiles; le débat actuel sur les coronabonds dans lequel allemands et néerlandais font de la résistance prouve que cela est toujours d’actualité. C’est la mère de toutes les batailles car rien ne sera vraiment possible sans ça…
  • Alexis Le Coutour
    a fait un commentaire 2020-05-16 14:18:10 +0200
    Crucial d’appuyer plus clairement sur le seul point de méthode réellement présent dans cette opinion (tout à fait en ligne avec l’identité du PS par ailleurs) : la fin de l’unanimité et le passage à la majorité qualifiée comme mode décisionnaire “par défaut” au Conseil. La règle de l’unanimité a prouvé par le passé qu’elle était le principal frein à tout un tas de décisions nécessaires ou utiles; le débat actuel sur les coronabonds dans lequel allemands et néerlandais font de la résistance prouve que cela est toujours d’actualité. C’est la mère de toutes les batailles car rien ne sera vraiment possible sans ça…
  • Alexis Le Coutour
    a marqué ceci D'accord 2020-05-16 14:18:10 +0200
  • Section PS Paris 10 Section du Globe
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-05-09 18:07:25 +0200