Pour une stratégie nationale et locale de transports résilients

La question des transports et des mobilités est au cœur de notre vie quotidienne. Nous sommes de plus en plus amenés à nous déplacer pour nos loisirs (lorsque nous en avons les moyens), mais surtout pour nos vies quotidiennes (domicile-travail, activités). Nous devons saisir l’opportunité de la crise sanitaire et du confinement pour repenser la place des mobilités des personnes et des marchandises. L’essor massif du télétravail nous enseigne qu’une diminution des mobilités domicile-travail est possible, nous devons continuer dans cette voie. L’immense majorité des déplacements quotidiens font moins de 15km (aller). Les collectivités, accompagnées par l’État, doivent concrétiser ou lancer des plans mobilités alternatives (pistes cyclables en site propre), relancer l’idée des péages inversés avec des bonus pour les passages en heures creuses ou en covoiturage et accompagner le changement de comportement des citoyen-nes : aide à l’acquisition de cycles, forfait mobilité cumulable avec le remboursement des transports en commun, place et le rôle des transports en commun repensés à l’heure de la distanciation physique. Concernant les déplacements de loisirs, les vols nationaux sans connexion internationale lorsqu’une alternative ferroviaire existe doivent être interdits. Pour les vols longue distance, les puissances publiques européennes doivent lancer un grand plan d’investissement, un "Airbus 2", pour l’avion sans kérozène. Nous évoluons dans une société de consommation de masse. Le transport de marchandises est un impensé de nos politiques publiques alors même qu’il occupe une place toujours plus importante dans nos vies comme de l’espace. Nous proposons d’imposer dans les futurs Plans locaux d'urbanisme la création d’espaces logistiques en cœur d’agglomération pour rationaliser les tournées de livraison, d'investir massivement dans les infrastructures ferroviaires pour développer le fret en parallèle des trains de passagers et d'investir pleinement la question des droits sociaux des travailleurs du secteur de la livraison, des routiers aux livreurs à vélo.

Partager cette idée

Montrer 2 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Françoise Lamy
    a marqué ceci Mitigé 2020-05-20 15:28:50 +0200
  • Section PS Paris 10 Section du Globe
    a publié cette page sur Déposez vos contributions 2020-05-10 15:51:26 +0200