Supprimer les brigades géronto psychiatriques

Afin d' éviter les dérives , en effet certaines personnes âgées qui ont des difficultés à se soigner et cela a été accentué avec l' épidémie en semi rural reçoivent un coup de téléphone d' une brigade de géronto psychiatrie par surprise en termes infantilisants on viendra à votre domicile 3 personnes une heure pour ce que j' appelle un interrogatoire psychiatrique très souvent au mois d' aôut à l' initiative d' une antenne du conseil général s' ils ont sollicité l' aide personnalisée d' autonomie par exemple . la loi de 2011 dite loi roselyne Bachelot relative à un internement sans consentement a été un peu modifiée par le conseil constitutionnel .Quel traumatisme pour la personne âgée les militants de gauche ou ex syndicalistes sont très visés dans certaines petites villes de province .le psychiatre leur prescrit un lourd traitement.Si elle ne le supporte pas direction l' hôpital psychiatrique pour les mettre au pas sans consentement électrochocs contention pour l' apeurer si la personne fait appel de la décision auprès du juge des libertés là peut prononce la levée de l' internement 3% dans le tribunal dont je dépens.De plus afin qu' elles ne se rendent pas à l 'audience on double les doses de psychotropes , on ajoute de la contention, ou un électrochoc L' institution justifie alors son internement, elle est malade elle ne peut même pas venir au tribunal .Les retraités auraient besoin de plus de considération faire cesser ces pratiques d' un autre âge semblent légitimes.Certains départements ont refusé leur application .

Partager cette idée

Montrer 1 réaction

Quel est votre avis sur cette idée ?