Libérer la République, la Démocratie et le Politique du joug de la Finance (2éme partie)

De la part de Jean-Claude CAYET, les marchés financiers - Inflation et indexation : Ces sujets peuvent paraître éloignés de l'objectif de libération de la République par rapport à la Finance. Pourtant, il n'en est rien. C'est la recherche débridée de taux de rendement des capitaux par les "sacro-saints investisseurs" qui est à la base de la course en avant à la mondialisation et à laproductivité sauvages, destrutrices de la planète et anesthésiantes des volontés d'actions fortes vis à vis du réchauffement climatique. Et les Etats qui s'obligent à se financer sur les marchés financiers sont pieds et poings liés, contraints de faire leur politique s'ils ne veulent pas se faire appliquer des taux rhédibitoires.. C'est le'épouvantail de l'inflation qui restreint le recours à l'argent magique, focalise inutilement les débats et les conflits. A noter que l'inflation est la bête noire des épargnants et invesisseurs car elle rogne leurs intérêts mais aussi des salariés, retraités et des assistés dont les revenus et aides sont de pus en plus rarement indexés alors que les entreprises et les commerces qui peuvent faire suivre leurs tarifs supportent mieux l'inflation. Voir ci-après mes propositions sur ces sujets: Normaliser et moraliser les marchés financiers et en éliminer autant que possible les spéculations pour elles-mêmes (auto centrées), en : - interdisant aux banque commerciales de financer des projets de spéculation et de « titriser » les prêts qu’elles accordent, - promouvant les placements éthiques et diabolisant la seule recherche de juteux intérêts, - réservant l’achat-vente supérieur à une certaine limite plutôt basse aux seuls professionnels concernés par le type du marché ( fer et charbon aux aciéristes, blé aux minotiers, etc...) - limitant de même les produits dérivés aux assureurs (voire les interdire), - limitant les cotations à une par jour ce qui suffit aux professionnels et rend le trading en temps réel (à la milliseconde) inutile, sinon interdire ce dernier, - affectant aux actions unitaires échangées en bourse un historique permettant d’obliger, sauf cas de force majeure, leur propriétaire à les conserver au moins 1 an par exemple. Empêcher les mouvements internationaux de capitaux purement spéculatifs, en : - contrôlant en permanence tout ou partie des échanges avec l’étranger (entrants ou sortants) relatifs à des investissements à court et très court terme (inférieur à 18 mois par exemple), - faisant en sorte que l’Etat et/ou la Banque Centrale puissent généraliser ce contrôle à tous moments, de façon très rapide mais temporaire, en cas de besoin. Instaurer l’indexation générale par rapport à l’inflation des paramètres de tous les contrats de nature financière d’une durée significative (salaires, retraites, minima sociaux, seuils d’imposition, seuils de bénéfice des aides sociales, SMIC, RSA, indemnités de chômage, assurances diverses, …capital et intérêts des emprunts,..), Cette mesure proposée en 1998 par le prix nobel d'économie Maurice Allais suite à la crise financière dite asiatique aura le mérite de faire en sorte que notre monnaie puisse se regarder dans la glace, que les épargnants- investisseurs seront moins justifiés à courir derrière de juteux intérêts (moralement peu justifiables) et que les gouvernements et les managers pourront sortir de la mode actuelle qui consiste à laisser les réductions des allocations, retraites et salaires non indexés pour que l'inflation en prenne la responsabilité.

Partager cette idée

Montrer 3 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • christophe chastenet
    a fait un commentaire 2020-07-01 08:00:09 +0200
    c’est impressionnant comment cela ressemble a de l’extrême droite vraiment , vraiment extrême , même le front national doit en être pale a lire cette hérésie , il est question la de contrôle absolue sur tout et tous , et de suppression pur et simple du concept de pouvoir d’achat , impossible que cela passe , le peuple a minimum se rebellerait avant , cela ne doit JAMAIS arriver
  • christophe chastenet
    a marqué ceci Pas d'accord 2020-07-01 08:00:09 +0200
  • Jean-Claude Cayet
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-06-12 11:12:26 +0200