Libérer la République, la Démocratie et le Politique du joug de la Finance (3 ème partie)

De la part de Jean-Claude CAYET, aspects fiscaux: Il s'agit de lutter sérieusement contre les fraudes et évasions fiscales et l’argent sale, en : - instaurant un regard fiscal particulier sur les capitaux sortants vers l’étranger, - rendant illégales les optimisations manifestement limites, - négociant les arrangements utiles avec le secret bancaire auprès des pays étrangers, les imposant à l’intérieur de la France, - faisant vraiment la guerre aux paradis fiscaux - interdisant les crypto-monnaies, - supprimant la monnaie fiduciaire (pièces et billets) comme cela est quasiment déjà fait dans les grandes villes chinoises, au Danemark et en Suède et comme cela a été un peu expérimenté partout pendant la crise sanitaire. Par ailleurs , il s'agit d'instaurer lisibilité et justice fiscale pour vraiment assurer le consentement à l'impôt en : - supprimant toutes les niches fiscales, abattements et crédits divers, l’Etat s’interdisant d’utiliser l’impôt tant pour aider que pour inciter, des actions directes par subventions ou amendes et assimilées permettant les mêmes effets en toute clarté. - remplaçant surtout tous les impôts par un impôt sur le revenu généralisé et progressif. (Qu'il en soit fini de toutes les taxes et qu'on trasforme l'impot sur les plus values, les donations et successions en impôt sur le revenu en étalant leurs montants sur le reste de la durée de vie du contribuable) - en attendant, rétablissant et augmentant l’ISF, abolissant la « flat tax » sur le capital et portant l’impôt sur les bénéfices des entreprises à 40% comme aux USA du temps de Roosevelt

Partager cette idée

Montrer 2 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • christophe chastenet
    a marqué ceci Pas d'accord 2020-07-01 07:50:45 +0200
  • Jean-Claude Cayet
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-06-12 18:15:06 +0200