Au sujet de la taxation de la succession

Comme l'ISF (impôt Stupide Français), la taxation des successions va entraîner une catastrophe économique chez...les travailleurs. Le parti socialiste doit absolument arrêter de se ridiculiser par une démagogie stupide. Quelle est la différence entre le riche et le modeste que le PS DOIT protéger ? La MOBILITE ! L'instituteur que j'étais ne peut pas se mettre à l'abri dans un autre pays, le riche, lui a les moyens de choisir. Allez en Croatie, au Luxembourg, à Jersey, etc..cher camarade et vous verrez les riches qui ne financeront plus les emplois des travailleurs français que le PS dont je fais partie doit défendre. Votre démagogie conduit directement à la désindustrialisation de notre nation et au chômage de NOS ENFANTS. Faites en sorte que les riches INVESTISSENT et pas qu'ils S'ENFUIENT. Merci de m'avoir lu, cher camarade, DEFENDEZ les travailleurs au lieu d'expatrier leurs EMPLOIS. Sincères salutations socialistes de Jacques Verneret à BOURGES 18000

Partager cette idée

Montrer 11 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Maurice Basquin
    a fait un commentaire 2020-06-08 11:27:53 +0200
    D’accord pour revoir les impôts sur les vivants, mais pas d’impôts sur la MORT !
  • Maurice Basquin
    a marqué ceci Pas d'accord 2020-06-08 11:27:53 +0200
  • Damien Trinité
    a fait un commentaire 2020-05-21 22:15:03 +0200
    On peut combiner ISF et Exit Tax ! Cela sera contre-incitatif au départ.
    Et je ne crois pas que cet impôt fasse vraiment fuir massivement.
    Personnellement, je suis fier de payer mes impôts et je n’aurai aucun problème à payer un ISF si j’atteins ce niveau un jour.
  • Damien Trinité
    a marqué ceci Pas d'accord 2020-05-21 22:15:03 +0200
  • Jean-Philippe Gillot
    a fait un commentaire 2020-05-21 10:01:20 +0200
    Pas de succession tout simplement. Je vis, je la gagne et quand je meure, tout part pour l’Etat. Il faut enrayer la reproduction dynastique des riches et pousser tout le monde sur le même pied d’égalité.
    Plus de succession donc, mais avec les capitaux et les biens issus de ces héritages, tout comme le démontre Piketty, une contrepartie est mise en place. L’Etat octroi un capital à chaque citoyen dès qu’il a l’âge de la majorité. L’économiste parle d’un capital de 100 ou 150 000 euros.
    Donc plus d’héritage et tout le monde part sur le même pied d’égalité économique (cela ne règle pas les différences culturelles), diplôme ou pas.
    On peut s’enrichir mais on sait qu’il n’y aura rien à transmettre. Non plus d’évasion fiscale puisqu’inutile (et si elle existe alors les sanctions doivent être criminalisées).
    Enfin, ce genre de mesure risque de faire fuir les “grands capitaines” d’industrie qui oscillent entre privé et fonction publique et s’enrichissent grâce aux services de l’Etat et à la formation, souvent rémunérée, de ce même Etat. Ils ne sont pas indispensables et surtout ils ne sont pas irremplaçables. Cela n’empêchera nullement de s’enrichir plus que de raison et de jouir comme des malpropres des bienfaits de cette planète. Mais à leur mort, la famille ne pourra pas profiter de la fortune accumulée. Les enfants de ces familles devront se contenter du capital d’Etat comme tout citoyen lambda. Il y a là possibilité de donner les outils à des milliers, peut-être des millions de citoyens de développer leurs activités économiques où la banque joue rarement son rôle de financeur pour des budgets modestes.
    Donc vous l’aurez compris je suis pour l’abolition de l’héritage et la redistribution totale à tous les citoyens. On donnera à eux qui auront fructifier leur capital, des médailles et dans une génération ou deux, ces mêmes riches se battront pour obtenir cette simple médaille.
    Pour ceux qui sont farouchement contre, libres à eux de s’en aller. Personne ne les retiens. Ces grands capitalistes s’insurgeaient contre les programmes de la résistance et pourtant ce sont les mêmes qui tentent de récupérer la sécu ou les caisses retraites pour les privatiser tellement les idées des français produisent bien plus d’argent que leurs propres idées gestion-libérale.
    Les socialistes doivent vraiment remettre en cause l’hyper enrichissement et l’interdire, car quand une entreprise a les mêmes moyens qu’un Etat, ce sont les démocraties qui perdent.
  • Jean-Philippe Gillot
    a marqué ceci Mitigé 2020-05-21 10:01:19 +0200
  • Denis Zmirou
    a fait un commentaire 2020-05-21 08:15:52 +0200
    J’ai dit mon accord sur cette proposition. Cependant, on sait combien le sujet est sensible car nombre de gens modestes pensent que les économies de leur vie de labeur- souvent sous forme de leur maisonnette- ne bénéficieront pas à leurs enfants. Et cette crainte est instrumentalisee par les riches pour empêcher toute évolution du systeme’ c’est d’ailleurs plus qu’une crainte car même si leur bien est dispensé de succession, ce qui est le plus souvent le cas, les héritiers modestes ont quand même à payer le notaire pour l’acte qui les en rend proprietaires. Ils viennent de perdre leur proche et ils vont devoir payer ce service avec leurs maigres ressources. Cela est très durement vécu. Ne peut-on instaurer, en plus du seuil de valeur du bien transmis qui exonéré de droits de succession, un seuil (pas forcément le même) qui exonère de ce prix du service notarié (qui serait payé par l’état, cad par ceux qui ont payé une succession élevée)? Ainsi on réduirait le nombre de gens mal informés qui seraient les “idiots utiles” des riches cyniques.
  • Denis Zmirou
    a marqué ceci D'accord 2020-05-21 08:15:52 +0200
  • Antonin Tarnais
    a fait un commentaire 2020-05-20 22:38:37 +0200
    Participer à la compétition du moins disant fiscal, ce serait bien de laisser cela à LREM ou LR. Sinon les électeurs préféreront l’original à la copie et voteront pour eux. Dans le livre “Le triomphe de l’injustice”, Saez et Zucman donnent des pistes pour décourager l’exil fiscal. D’autre part, même les services de l’état admettent que l’impact de l’ISF sur l’exil fiscal a été marginal.
  • Antonin Tarnais
    a marqué ceci Pas d'accord 2020-05-20 22:38:36 +0200
  • Jacques Verneret
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-05-20 19:09:29 +0200