Quelle agriculture pour l'Europe d'après ?

Les agriculteurs sont devenus de moins en moins nombreux et n'ont jamais constitué une base électorale importante pour le Parti Socialiste. De ce fait, nous avons emboité le pas sans hésiter à tous ceux qui imaginent nourrir la population avec des produits "bio" et créer des emplois pour remplacer les outils de la méchante "agriculture industrielle" (produits phytosanitaires, génétique). Avec le confinement, on redécouvre que la nourriture ne pousse pas plus dans les magasins que les masques. Pour les plus défavorisés, le poste "alimentation" demeure important, et la mise à l'arrêt des cantines et des Restos U a déjà un impact. Je plaide donc, contrairement à ce qui est politiquement correct au sein du PS, pour que dans l' "Europe d'après" - car c'est à cette échelle qu'il faut traiter des problèmes - on ait une approche plus rationnelle de l'emploi des technologies, y compris génétiques, dans la production agricole, ainsi qu'une lecture plus impartiale des données produites par la recherche scientifique.

Partager cette idée

Montrer 1 réaction

Quel est votre avis sur cette idée ?