Solidarité intergénérationnelle (entre autres)

Dans le régime de retraite par répartition auxquels nous sommes attachés parce qu'il porte la marque de la solidarité entre générations, ce sont ceux qui travaillent qui paient la retraite de ceux qui ont cessé leur activité. Avant la crise liée au COVID19 et dans le cadre des débats sur la retraite, il était déjà noté que le niveau de vie des générations en retraite était, en moyenne, au moins aussi élevé que celui des générations en activité (cf.figure ci-dessous). Même si au niveau macroéconomique il commence à être envisagé de financer le soutien à l'activité économique par la dette publique, il serait légitime que les revenus des personnes non actives (retraités, mais aussi détenteurs de biens de rente) contribuent davantage au flux qui va vers les personnes qui travaillent, car au bout du compte, ce sont elles qui créent leur revenu. Evidemment, cela devrait être modulé en fonction des ressources et avec un plancher. Mais nous ne couperons pas à une "CSG COVID". Donc autant qu'elle porte la trace de la solidarité intergénérationnelle.

Partager cette idée

Montrer 1 réaction

Quel est votre avis sur cette idée ?