Socialisme et libéralisme

Le parti socialiste doit rompre définitivement avec le libéralisme économique, d’autres, à droite, sont bien mieux placés pour défendre et porter ces valeurs. Nous avons cru naïvement que les réformes sociétales allaient remplacer les réformes sociales que nous étions incapables de mener en raison de la capitulation de la gauche face au libéralisme économique qui prive les états de moyens financiers en les sommant de baisser les impôts sur les sociétés et sur le revenu. La mission de la gauche en général et du parti socialiste en particulier est de prendre en compte les intérêts de plus démunis, des ouvriers, des employés, des petits artisans et commerçants, si nous abandonnons cette mission historique nous sommes voués à disparaître du paysage politique français. Toute notre histoire se confond avec les grandes luttes sociales, avec le progrès social : le front populaire, la libération, le 10 mai 1981et la victoire de la gauche plurielle en 1997. Personne ne peut brandir mieux que nous le drapeau de la lutte contre l’aliénation de l’homme par les forces de l’argent, la volonté implacable des possédants. Retrouvons toute notre place dans la mutation sociale qui suivra l’épidémie du Covid-19, cette épidémie a montré l’inefficacité du système libéral à anticiper les problèmes et encore plus à les résoudre dans l’intérêts de tous. Ne manquons pas ce rendez-vous avec l’histoire, il est capital pour notre avenir.

Partager cette idée

Montrer 8 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?