Réfléchir au PS d’après

Réfléchir au PS d’après : projet de société, orientations, fonctionnement interne, statuts ...

Partager cette idée

Montrer 4 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Frédéric Chevreux
    a fait un commentaire 2020-05-21 10:15:19 +0200
    Réfléchir au PS d’après ?
    Nous devions déjà y songer après la déroute provoquée par le mandat HOLLANDE. A mon sens, je suis partisan comme d’autres (que j’ai lu ailleurs) que la gouvernance centralisée du PS est un vieux modèle dont il faut se départir rapidement si nous ne voulons pas perdre les dernières énergies militantes, les véritables, celles qui tractent, qui boîtent, qui collent sans rechigner quand d’autres ne font que passer dans les meetings médiatisés, pourvus de leurs habits bien ajustés.

    Ici, à Clichy-sous-Bois, nous avons tout simplement été l’objet de tous les mépris par certains dirigeants du BN lorsque nous avons voulu organiser une élection pour choisir notre premier des socialistes à l’occasion des municipales…
    Nous savions depuis des mois que le maire Olivier KLEIN était en train de constituer une liste de dites de “compétences”, qui cachait en réalité une liste dont la majorité ne sont ni socialistes ni même de gauche. Le député de circonscription Stéphane TESTE, partisan de LREM, est également dans sa liste.
    Olivier KLEIN et nombre de ses adjoints prétendument socialistes ne versaient plus leurs contributions à notre fédération, ce qui est soit dit en passant, un manquement grave aux statuts du parti.

    Avec le soutien de notre fédération, de notre premier fédéral Mathieu MONOT, et de nombreux maires et responsables de gauche, nous avons dénoncé cette “protection” dont bénéficiait Olivier KLEIN de la part de quelques membres du BN, et en l’espèce de la part de Fatima YADANI.

    Si notre action n’aurait pas renversé la donne pour ces élections municipales (c’est-à-dire une victoire d’un Maire dont les valeurs de gauche scandés aux journalistes ne sont que des mots, jamais des actes), nous avons vraiment soufferts et nous souffrons encore de l’interventionnisme aveugle du BN dans les affaires “locales”, au détriment de nos combats qui mettent en avant un CARE politique de gauche, une séparation nette entre le rôle d’une section locale comme la nôtre et le travail des élus.e.s (surtout quand ils sont socialistes ou revendiqué.e.s comme tel.le.s !!!), la nécessité qu’un maire soit enclin au fonctionnement démocratique, donc en accord et à l"coute des avis divergents, et partage pleinement l’information sur ses actions, en adéquation avec le projet des militants…

    En effet, notre section locale était devenue un simple outil électoral pour le Maire et il organisait à notre insu des réunions de section à la Mairie, entre seulement quelques uns, des élus et élues, et pas nécessairement des socialistes…
    Aujourd’hui, quelques militants dont la secrétaire de section, s’emploient énergiquement à rassembler de nouveaux militants et à organiser le débat d’idées, tout en pointant le fonctionnement anormal de notre mairie.
    Jamais Olivier FAURE n’a jugé utile de répondre à nos courriers, ni d’ailleurs Fatima YADANI qui a fait annuler notre élection interne pour choisir le premier des socialistes, seulement deux jour avant le scrutin !
    En conséquence, et à l’appui de cet épisode que je partage avec vous, cher.e.s camarades socialistes et apparenté.e.s, je crois urgent de changer l’organisation interne de notre parti pour que ce genre d’événements ne soit plus possible.

    Nous pouvons considérer facilement que ces pratiques ne sont pas isolées et fragilisent très clairement le rôle des militants, dont la souveraineté dans un parti est essentielle et déterminante pour le fonctionnement démocratique et le débat d’idées. C’est aussi devoir mettre un terme au fonctionnement de “l’entre-soi” (notamment au sein du BN), limiter fortement la possibilité des carrières internes (ces apparatchiks qui trahissent parfois les valeurs socialistes ou se débinent lorsque la soupe devient tiède…).

    Si nous nous disons pas les choses franchement et que nous nous refusons à faire évoluer ce fonctionnement, nombreux d’entre nous irons militer dans d’autres partis. Pour ma part, celles et ceux qui me font confiance m’oblige à alerter sur cette situation. Je ne pourrai pas faire adhérer des sympathisant.e.s à notre cause politique si le fonctionnement du PS reste celui-ci (Top / Down)

    Amitiés socialistes
  • philippe kerloch
    a fait un commentaire 2020-05-16 08:55:45 +0200
    Mettre en place au sein du Parti socialiste un collectif représentatif de la société française chômeur ouvrier cadre artisan exetera afin de pouvoir débattre de questions de notre société
  • philippe kerloch
    a marqué ceci D'accord 2020-05-16 08:55:44 +0200
  • Jean-Claude Mannarini
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-05-16 07:27:44 +0200