Tout faire pour réduire la fracture éducative.

Cette crise a révélé aux yeux de tous l'inégalité des enfants devant l'éducation et les apprentissages, selon leur famille et le milieu où ils vivent. Plus personne n'ose le nier. C'est le moment de proposer une démarche, un Grenelle de l'éducation, pour rechercher, avec toutes les parties concernées, des solutions. Proposer au gouvernement des Grenelle locaux,départementaux , se clôturant par un Grenelle national , réunissant parents , enseignants, éducateurs , spécialistes de l'enfance, médecins, pédo-psychiatres.... et des citoyens volontaires tirés au sort et/ou issus des réunions de base pour dresser le bilan des obstacles à la réussite de tous et proposer des solutions qui ne se limitent pas à l'école qui ne peut tout résoudre à elle toute seule. Si cette démarche était refusée alors notre parti pourrait inviter tous ceux qui sont intéressés à améliorer cette situation, qui est une catastrophe pour les enfants qui en sont les victimes et un gâchis pour la société qui se prive d'un potentiel considérable, à réaliser cette recherche de solutions.

Partager cette idée

Montrer 4 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Véronique Ezratty
    a fait un commentaire 2020-06-05 21:58:49 +0200
    Je suis d’accord pour réformer l’éducation, cependant je pense pas que nous puissions y arriver avec la méthode que vous préconisez.
  • Véronique Ezratty
    a fait un commentaire 2020-06-05 21:57:43 +0200
    Je pense que le consensus entre les parties prenantes fonctionnent pour rechercher des solutions locales, mais pas pour améliorer la gouvernance. C’est d’ailleurs la méthode qui échoue depuis 40 ans.
  • Véronique Ezratty
    a marqué ceci Pas d'accord 2020-06-05 21:57:43 +0200
  • raymond duvivier
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-05-08 13:55:02 +0200