La fin du marketing politique

Durant l'épidémie du COVID-19 (qui se poursuit au moment où je couche ces quelques mots), nous avons pu relever des comportements politiques parfaitement inappropriés, des comportements qui s'apparentent très clairement à une récupération politique impudique et moralement préoccupante. De nombreux élu.e.s ont en effet publiés leurs actions sur les réseaux sociaux, se présentant comme des acteurs de première ligne, à l'appui de photographies les présentant comme agissant pour aider leurs concitoyens. Il ne me semble que l'Abbé Pierre ou d'autres humanistes n'auraient pas agi de la sorte, préférant l'humilité et la discrétion...

L'objectif de telles opérations de "marketing politique" est tout simplement de se faire valoir, certainement pas de donner le bon exemple à nos concitoyen.ne.s confinés.e.s.

Il aurait fallu préférer la pudeur et la discrétion de ces actes....

Il me semble très urgent de réfléchir à une charte de déontologie politique tellement ces comportements fictionnels, et donc littéralement mensongers, prennent le pas sur l'action engagée et dévouée de nos bénévoles et militants associatifs.

Partager cette idée

Montrer 4 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Jean-Sébastien Fougeray
    a marqué ceci D'accord 2020-05-06 11:28:07 +0200
  • Kabli Afaf
    a fait un commentaire 2020-05-03 05:12:09 +0200
    Je partage entièrement votre point de vue.
  • Kabli Afaf
    a marqué ceci D'accord 2020-05-03 05:12:09 +0200
  • Frédéric Chevreux
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-05-02 11:47:09 +0200