Des villes de Seine-Saint-Denis aident les familles défavorisées

Le confinement est une épreuve particulière pour les foyers les plus défavorisés, dont les enfants bénéficient souvent de tarifs réduits dans les cantines scolaires. Pour pallier cette difficulté supplémentaire, plusieurs villes de Seine-Saint-Denis ont décidé de renforcer leurs politiques de solidarité en accordant à ces familles des chèques alimentaires d'urgence. Un million d'euros sont ainsi engagés par la ville de Saint-Denis, 300 000 à Montreuil, plus de 100 000 euros à Bagnolet. Des mesures municipales qui soulignent le rôle clé des mairies dans la lutte contre la précarité. 

Plus d'informations dans Le Parisien