Pour un nouvel acte de décentralisation

La crise du Covid 19 a montré les limites de la concentration des pouvoirs entre ministères, préfets ou ARS. Localement maires, conseillers départementaux et conseillers régionaux ont pu être freinés dans leurs initiatives. Ils sont pourtant celles et ceux qui connaissent le mieux les problèmes liés à leurs territoires notamment en terme de santé publique. Un nouvel acte de décentralisation devra être imaginé pour pallier à cette inertie.

Partager cette idée

Montrer 6 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Maurice Basquin
    a fait un commentaire 2020-06-08 12:01:13 +0200
    Les chiffres de suivi de la pandémie doivent être analysés finement. Il faut sans doute penser à une politique de réduction de la densification de l’Ile de France, au profit des régions. C’est du long terme et prendrait probablement une génération mais cela semble indispensable.
  • Maurice Basquin
    a marqué ceci D'accord 2020-06-08 12:01:13 +0200
  • Christophe Cavailles
    a fait un commentaire 2020-04-22 11:52:15 +0200
    @ambroise Perrin …. en habitant Tarbes il ne serait pas du tout pratique de monter à Strasbourg pour participer à la vie nationale du Parti !
  • Bertrand Lebot
    a marqué ceci D'accord 2020-04-21 22:59:46 +0200
  • Ambroise Ambroise Perrin
    a fait un commentaire 2020-04-21 22:02:49 +0200
    imaginons ! utilisons le butin de Solférino (le vente) pour construire des sièges vraiment décentralisés (pas dans la banlieue de Paris) (par exemple à Strasbourg ?) dans toutes les futurs ex Fédés (fautes de combattants) ; arrêtons ces minauderies démagos de limitation des mandats (ils ne sont pas si nombreux en province à aller au charbon de la politique ! ); et surtout, organisons une vraie formation pas bidon des citoyens à la politique (la politique à l’école !!!) et des sympatisants socialistes (des universités, cours du soir, l’Histoire etc.)
  • Christophe Cavailles
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-04-20 10:17:58 +0200