confinement

Ce confinement fait ressortir de manière plus criante encore les inégalités sociales, les inégalités entre les quartiers dans les villes ainsi que les inégalités entre les villes et les campagnes. Il met en évidence de manière plus exacerbée encore les problèmes de mal-logement, les problèmes financiers, la manière dont le pays s’occupe de ses personnes âgées (autant pour les personnes en EHPAD que pour les personnes isolées) et évidemment les problèmes liés à l’accès aux soins.

Il pointe du doigt la nécessité évidente du maintien et du renforcement des services publics, actuellement toujours en première ligne, dans notre région.

Sur le plan de l’éducation nationale : premièrement inadéquation des outils informatiques pour assurer des cours de qualité, problème de saturation des différents réseaux, deuxièmement inégalités liées à l’équipement numérique, certains foyers n’en disposant pas ou se trouvant en zone blanche, de plus problèmes liés aux élèves isolés (migrants) ne disposant pas de l’aide d’adultes et de matériel informatique suffisant.

Le commerce de proximité étant déjà mis à mal par la sur-implantation des grandes surfaces, cette crise le fragilise d’autant plus et risque pour certains d’aboutir à des situations catastrophiques avec les conséquences que cela entraîne pour l’emploi

Ce confinement met en évidence le besoin de revenir à une consommation plus raisonnée, une consommation qui privilégie les circuits-courts, le local et le bio.

Cette période de vie recluse nous invite à penser une vie plus tournée vers l’entraide, le lien social, de plus en plus effiloché par l’abandon de services de proximité (médical, social, éducatif). L’urgence pour le parti socialiste est de retrouver la confiance des citoyens en passant notamment par la mise en place d’une réelle démocratie participative pour plus de transparence dans la vie politique qu’elle soit locale ou nationale.  

Voici succinctement notre constat et notre point de vue sur cette crise sanitaire.

Bien cordialement

Partager cette idée

Soyez le premier à commenter

Quel est votre avis sur cette idée ?