Contribution de Liliane NLATE VESSAH, Lieusaint

La crise du coronavirus a remis en cause notre mode de vie, nous offrant une possibilité de le changer. Les valeurs de la famille reprennent du sens tandis que nos interactions sociales doivent se transformer. Plus globalement, c'est notre manière de nous approvisionner, de consommer, de nous alimenter qui a subi une mutation. Les ruées vers les denrées de première nécessité ont laissé place à plus de responsabilité, la peur du manque nous fait réfléchir à la durabilité de notre modèle de vie. Cette crise nous donne l'occasion d'une transition vers plus de durabilité dans ce domaine. Le virus lui-même nous permet de gommer les différences : face au confinement, face à la mort, nous sommes humains et égaux. 

Cette crise va ainsi nous permettre de repenser nos modes de vie et notre société. Les élans de solidarité pont montré les talents et les propensions à aider son prochain. À la sortie du confinement, il nous faudra accompagner la poursuite de l’ensemble de ces initiatives humaines et solidaires via nos politiques publiques, pour développer et pérenniser une meilleure qualité de vie et le vivre ensemble. 

Contribution de Liliane NLATE VESSAH

Partager cette idée

Montrer 1 réaction

Quel est votre avis sur cette idée ?