Contribution de Pierre WYLLEMAN, Savigny le Temple

La pandémie de Covid-19 a permis de révéler à tous du secteur de la santé en France. Il faut être davantage coercitif sur le premier emploi des nouveaux médecins, et revaloriser la médecine de ville pour que toutes et tous aient accès aux soins. Il en va de même pour les chercheurs, qu'il faut davantage respecter, mais aussi pousser à aller plus loin. 

9,4 millions de Français vivaient sous le seuil de pauvreté avant la crise du coronavirus. Cette crise ne va faire que renforcer cette réalité, notamment dans l'accès à l'éducation. Il faudra donc faire des choix pour éradiquer la pauvreté numérique et scolaire, mais aussi revaloriser les rémunérations des soignants, et relancer l'économie par des mesures fortes en faveur du pouvoir d'achat, sans hésiter à rétablir par exemple l'ISF. 

L'écologie est aussi un sujet d'envergure : on ne peut plus tolérer les reculs comme sur la taxe carbone ou les pesticides. Il faut plus de rigueur face aux secteurs les plus polluants comme le transport aérien ou les croisières. 

Enfin, la crise ne doit pas éclipser certains points, que sont : la recrudescence de toutes les formes de violences, le respect des droits fondamentaux et des libertés individuelles en temps de confinement, la nécessité du PS de tenir ses engagements, et celle de ne pas oublier dans ce temps les "Anciens", en arrêtant de les catégoriser comme vulnérables. 

 

Contribution de Pierre WYLLEMAN

Partager cette idée

Montrer 1 réaction

Quel est votre avis sur cette idée ?