France d'Après

La France de demain, dans une vision globale des territoires, c’est aussi ma commune, ma communauté de communes ou mon agglo, mon département, ma région, et également l’Europe, le monde.

Nous devons reprendre urgemment nos activités économiques et sociales mais pas à n’importe quel prix. Il faut changer d’échelle : la proximité est un atout. On ne repart pas comme avant, productions inutiles, polluantes, services publics peu valorisés, éducation, santé, disparités inconcevables des salaires et revenus etc.; transports et déplacements à tout va, polluants, stressants, chronophages …

Il faut anticiper et prévoir dès maintenant :

-relocalisation des activités industrielles, pharmaceutiques évidemment, agricoles (élevage, culture ...) et développement des activités déjà installées, localisation d’activités nouvelles innovantes dans une perspective de développement soutenable

-mobilisation des collectivités territoriales qui doivent planifier, mettre en route, les travaux de la commande publique, remettre en route ceux interrompus pour cause d’urgence sanitaire avec tous moyens et précautions d’usage ; les considérer ; les écouter ; revaloriser la place des élus

-revenir sur des enjeux économiques et environnementaux ADP, de justice sociale ISF

-mobiliser les administrations, s’appuyer sur les associations qui assurent elles aussi une gestion de proximité

-compter avec les corps intermédiaires. Assurer un lien régulier, institué, avec les syndicats comme avec les partis politiques. Avec eux se négocient les mesures sociales, se préparent les changements politiques sociétaux.

-changer nos modes de vie ; nous déplacer autrement ; consommer autrement ; penser autrement son travail, son habitat

-travailler rapidement à la formation professionnelle : nouveaux métiers, nouvelles activités liés à la transition énergétique ; coordonner implantations avec différents acteurs, de terrain entre autres.

-une gouvernance européenne efficace ; se poser la question d’une mise en place d’autres institutions, d’un gouvernement européen ?

-travailler au contrôle de la mondialisation, à une coordination mondiale : santé, de préservation de la biodiversité, économie, transports, réseaux … la liste est longue

Partager cette idée

Soyez le premier à commenter

Quel est votre avis sur cette idée ?