la France d' après

Nous sommes confinés depuis plus de 3 semaines . Impossible d' ignorer les mauvaises nouvelles qui tombent chaque jour , nous sommes tous concernés et solidaires .

Comment ne pas être fiers de notre système de santé , de notre hôpital public , fragilisé , de tous nos soignants , qui font face avec un dévouement extraordinaire à une pandémie sans précédent , qui sauvent des vies , qui sauvent la VIE .

Chaque soir nous les applaudissons mais le plus belle hommage à leur rendre , c'est de rester chez nous .

Nous sommes confinés , un confinement imposé , mais nécessaire , propice à la réflexion , aux remises en cause , aux prises de conscience , à condition de regarder au delà de sa fenêtre et de sa propre situation . Nous sommes confinés , mais la réflexion n'est pas confinée .

On sortira , un jour , de cette terrible tragédie .

Quelles leçons en tirerons nous ?

Quel sera je jour d' après ?

Au delà de la santé , cette crise a révélé toutes les fragilités de notre société .

Réfléchir au jour d' après , alors que nous sommes toujours confinés , , que l' épidémie se répand partout ., que le virus tue par milliers partout dans le monde , peut paraître indécent , voire dangereux .

Pourtant , il le faut , l faut réfléchir au jour d' après , anticiper .

Pour être utile , cette réflexion doit être courageuse et lucide .

Courageuse , pour tirer sans tabous toutes les leçons de cette crise , comprendre qu'il ne s' agit pas d' une parenthèse à refermer dès que possible pour repartir comme avant .

Lucide pour ne pas réduire le champ de la réflexion à la seule dimension économique , mais englober toutes les fragilités de notre société sociales , climatiques , démocratiques , pour ne pas les reproduire , pour corriger les injustices , répondre concrètement aux menaces de toutes natures .

 

Ainsi , ce n' est pas seulement le jour d' après qu'il faut préparer , anticiper , mais un nouveau projet de société qu'il faut construire .

 

Un projet de société dans lequel :

 

L' Etat renonce à la vision purement comptable de l' action publique et accorde davantage de liberté , d' initiatives aux collectivités locales

 

Les citoyens ne sont plus des spectateurs entre deux élections , auxquels on ne demanderait que d' applaudir ou de se taire , mais des acteurs permanents de la vie politique .

Les services publics , qui ont démontré toute leur efficacité pendant cette cris , ne seront plus des variables d' ajustement budgétaires .

 

l' Homme , la vie auront davantage d' importance que la gestion de la dette ou les marchés .

A quoi serviront des marchés en bonne santé dans une terre abîmée de façon irréversible .

C'est le vie , la terre qu'il faut respecter davantage que les marchés ;

Aurons nous , le courage , la lucidité de nous engager dans cette voie ?

Partager cette idée

Soyez le premier à commenter

Quel est votre avis sur cette idée ?