Regardons en face les inégalités femmes - hommes, et répondons-y rapidement

La crise sanitaire que nous vivons est aussi une crise sociale. Au sein des hôpitaux, des EHPAD, des structures sociales, dans les commerces alimentaires… on rencontre une proportion massive de femmes : elles sont aides-soignantes, auxiliaires de vie, infirmières, médecins, caissières, éducatrices, enseignantes… et, bien que fréquemment absentes des « cellules de crise » et invisibilisées dans la construction du « monde d’après », elles se mobilisent au quotidien pour faire tenir le pays. Pourtant, sur leur lieu de travail, dans la rue ou dans leur vie privée, ces femmes continuent de subir, en France en 2020, discriminations et inégalités, que ni le Covid-19 ni le confinement ne mettent entre parenthèses. Regardons en face ces questions majeures, et faisons-en enfin une priorité. Des mesures concrètes et efficaces peuvent s’opérer, dès maintenant : - Hausse salariale des métiers de la santé et du social ; - Plan massif contre les violences faites aux femmes : sur l’exemple des mesures fortes prises par l’Espagne en 2004, en incluant un accompagnement économique des femmes victimes de violence, et des modules d’éducation au consentement dès le plus jeune âge ; - Congé « paternité » ou « second parent » (quel que soit son sexe ou son statut), obligatoire et rémunéré, et d’une durée minimale d’un mois ; - Augmentation du nombre de places en crèche et revalorisation des métiers de la petite enfance ; - Actions d'information et de sensibilisation au sexisme, au sein de toutes les structures (entreprises, fonction publique, établissements scolaires, partis politiques…) La mise en œuvre de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes est non seulement une obligation, mais aussi un gage de justice sociale, et rappelons-nous, une modeste demande.

Partager cette idée

Montrer 2 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Jean-Marc Heiser
    a marqué ceci D'accord 2020-04-21 08:01:00 +0200
  • Marine Creuzet
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-04-20 20:54:09 +0200