Pour une nouvelle réduction du temps de travail.

Au niveau national, afin de permettre au plus grand nombre d'avoir accès à un contrat de travail, je suggère l'abaissement de la durée légale du temps de travail, avec le même salaire, à 32h par semaine, voire à 30h pour les métiers dits pénibles. Cette durée devra être pour tous, y compris pour les agents hospitaliers. Les heures supplémentaires, dans la limite européenne, devront n'être qu'exceptionnelles, soit pas toutes les semaines ; les entreprises qui continuent à pratiquer 39h, par pure idéologie, ce sera fini. Cette mesure se fera progressivement sur 3 ans, et la baisse des charges consentie devra être accompagnée, par un maintien du même salaire durant un an, et son augmentation annuelle tous les ans, par zéro licenciement, durant 5 ans au moins, par des embauches de CDI ou de CDD de plus de six mois et par la mise en oeuvre d'une adaptation de processus de fabrication, à la transition écologique. En cas de non respect, à la suite de contrôles de la DIRECCTE et autres services, y compris et en premier au sein des grandes entreprises, qui doivent être exemplaires, le remboursement des baisses de charges sera exigé. Dans le cadre de la politique de l'emploi et de soutien aux métiers dits en tension, davantage de pouvoirs devra être accordé aux Régions, aux intercommunalités et aux partenaires sociaux. Cette abaissement du temps de travail devra se faire, dans la concertation avec les représentants syndicaux, et en premier des salariés, qui est la partie la plus faible.

Partager cette idée

Montrer 2 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Thierry Begon
    a marqué ceci D'accord 2020-04-22 11:02:43 +0200
  • Didier Quet
    a publié cette page sur À vous la parole ! 2020-04-19 16:25:16 +0200