Solidaires dans la crise !

La Loire-Atlantique aide les plus fragiles

La crise du coronavirus a de sérieuses conséquences économiques. Beaucoup de foyers se retrouvent dans une situation financière difficile. Pour aider celles et ceux qui auraient du mal à payer leurs loyers, le Conseil départemental de Loire-Atlantique, Nantes-Métropole et l'agglomeration de Saint-Nazaire (CARENE) ont mis en place un dispositif commun d'aide pour le paiement des loyers.  Sous condition de ressource, tout locataire peut demander cette aide ponctuelle, exceptionnellement financé par les collectivités, ainsi que la Caisse d'Allocation Familiale, au sein d'un FSL "Maintien" (Fonds de solidarité logement). Vous pouvez consulter le site du Conseil départemental pour plus d'information sur les contacts et les conditions d'attribution.  Cette aide vient s'ajouter aux aides financières d'urgence pour les personnes les plus fragiles.  Dans le même temps, le département a débloqué un fonds de soutien citoyenneté, à destination des acteurs culturels, sportifs, mais aussi. Deux millions d'euros seront ainsi versés, prioritairement aux associations, pour les aider à faire face aux annulations d'événements et à la limitation de leurs activités en temps de confinement. Plus d'informations pour savoir comment faire une demande sont disponibles sur la page dédiée du site du Conseil départemental. 

Finistère : le département soutient les services de solidarité

Nathalie Sarrabezolles, présidente socialiste du Conseil départemental du Finistère a porté un projet de soutien financier aux services d'accompagnement et d'aide à domicile (SAAD) dans son département. Les conseiller.e.s ont ainsi débloqué 12 millions d'euros pour aider ce secteur, crucial alors que les chaines de solidarité ne peuvent s'entretenir correctement sous le confinement.  Plus d'informations sur la décision du Conseil départemental du Finistère sur son site Internet.

La Gironde organise la solidarité alimentaire

Le Conseil départemental de la Gironde a répondu avec force à la situation de précarité alimentaire qui frappe les plus démunis dans cette crise sanitaire. En effet, en plus d'avoir mis en place des bons alimentaires de 8 euros pour les personnes en situation d'urgence, le département développe le principe des paniers suspendus, qui permet aux Girondins d'offrir un panier à d'autres lorsqu'ils en achètent un, pour soutenir les producteurs locaux en même temps que les plus fragiles.  Pour voir quels produits sont disponibles et commander sur ces modalités, vous pouvez consulter le site de Nos producteurs chez vous : https://www.nosproducteurschezvous.fr/

Saint-Denis se mobilise avec l'opération #FéLeMask

Pour protéger ses habitants du coronavirus, la ville de Saint Denis se mobilise en lançant une vaste opération de fabrication et distribution de masques. 22 000 ont déjà été commandés pour ses agents à proximité de la population et d'entretien, qui permettent au reste de la population de vivre confiné.  Mais la mairie a aussi mobilisé sa population pour renforcer ce dispositif, les masques étant trop peu nombreux pour assurer une protection efficace. Une centaine de couturier.e.s bénévoles ont ainsi répondu à l'appel de la municipalité, pour fabriquer à terme 100 000 masques réutilisables, à partir de 14 000 mètres de tissu. Si vous êtes disponible, vous pouvez contacter le numéro unique mis en place par la mairie : 06 93 13 25 98. Fé le mask, c'est aussi un tutoriel que la ville a diffusé, pour que chacun puisse se protéger, que vous pouvez retrouver ici : https://www.youtube.com/watch?v=cRdVsskX5-E#action=share

Nantes : élargissement de l'aide alimentaire

Après s'être largement mobilisée pour protéger et accompagner les Nantais.es dans la crise sanitaire que nous traversons, la ville renforce son dispositif d'aide alimentaire, en augmentant le nombre de lieux de distribution en coordination avec le Service intégré d'Accueil et d'Orientation. 200 agents ont déjà répondu à l'appel pour garantir le maintien de cette aide indispensable.  Pour plus d'informations sur la distribution alimentaire à Nantes : https://metropole.nantes.fr/actualites/2020/egalite-sante-solidarite/coronavirus-aide-alimentaire

Un plan à 250M € contre le coronavirus en Occitanie

Le Conseil Régional d'Occitanie, à majorité socialiste, a voté un plan d'urgence à 250 millions d'euros pour lutter contre la crise sanitaire et sociale. Masques et transports pour les soignants, fonds de soutien aux entreprises, mais aussi relance du tourisme régional, secteur primordial dans la région sont au programme de cette mesure.  La Région assure par ailleurs la continuité du service public à travers un plan spécial. L'ensemble des services du Conseil régional sont ainsi disponibles par téléphone au 3010. D'autres numéros verts ont été mis en place pour soutenir l'activité (0 800 31 31 01 pour les entreprises, 0 800 00 70 70 pour l'emploi et la formation).  La solidarité est aussi organisée pour le secteur agricole. La présidente de la Région Carole Delga incite ainsi à consommer local, pour limiter l'impact de la crise sur les producteurs d'Occitanie. Une plateforme en ligne a en outre été mise en place pour trouver où se ravitailler localement.  Pour plus d'informations sur les services disponibles en Occitanie, vous pouvez consulter le site du Conseil régional. Retrouvez l'article de La Dépêche sur le plan d'urgence : https://www.ladepeche.fr/2020/04/04/la-region-occitanie-lance-un-plan-de-250-m-contre-le-covid,8832373.php  

Nouvelle-Aquitaine : effort exceptionnel de la Région pour la formation

La crise sanitaire que nous traversons précarise encore plus les chercheurs d'emploi, qui ne peuvent plus bénéficier de formations classiques. Le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a ainsi réagi à cette urgence en débloquant en urgence un fonds de 3,8 millions d'euros pour aider les stagiaires, les apprenants, les apprentis, et ce surtout dans les formations sanitaires et sociales. Le fonds a aussi un volet mobilité, pour que les salariés de la région s'intègrent et se réinsèrent plus vite vite au marché du travail.  La Région a également mis en place une cellule d'écoute et de soutien pour les dirigeants des organismes en difficultés. Président.e.s d'associations, entrepreneurs et entrepreneuses, mais aussi indépendant.e.s et commerçant.e.s peuvent ainsi faire appel à cette cellule d'écoute pour répondre à leurs interrogations.  Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la page dédiée à la séance du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine du 10 avril : https://www.nouvelle-aquitaine.fr/toutes-actualites/retour-sur-seance-pleniere-10-avril-2020.html  

Un soutien psychologique pour les Blésois

Le confinement est une situation nécessaire mais difficile. Tout le monde n'a pas la chance d'avoir le soutien moral nécessaire dans cette épreuve qui renforce l'isolement. Marc Gricourt, maire socialiste de Blois a réagi, en demandant à l'ARS et la préfecture du Loir-et-Cher de mettre en place un dispositif. Une réponse favorable, et c'est inédit lui a été apportée, puisque les Blésois peuvent désormais recevoir par téléphone l'aide de 14 praticiens bénévoles.  Vous pouvez les contacter au 02 45 35 24 61.  Pour plus d'informations sur les services disponibles dans la ville de Blois, vous pouvez visiter son site Internet.