Solidaires dans la crise !

enpremiereligne.fr pour soutenir le personnel soignant

Le site enpremiereligne.fr a été créé pour mettre en relation le personnel soignant, et celles et ceux qui veulent les aider à traverser la crise du coronavirus. Sous une tension exceptionnelle, et faute de moyens suffisants, ils rencontrent des difficultés pour faire garder leurs enfants, ou faire leurs propres courses. Heureusement des citoyens sont prêts à s'engager pour eux. Soignant.e.s dans le besoin, ou confiné.e disponible pour les aider sont invité.e.s à s'inscrire sur le site, qui propose aussi d'aider les personnes à risque face au Covid-19.    Pour s'inscrire ou proposer son aide, vous pouvez consulter leur site Internet.

À Lyon, la solidarité à vélo

Alors que le confinement prive les plus vulnérables d'une grande partie de la solidarité dont ils ont besoin, des Lyonnais s'organisent pour mettre leur passion du vélo au profit de ces personnes fragiles. En partenariat avec la Maison du Vélo, les initiatives "Mon Vélo Solidaire, et "Les coursiers solidaires de Lyon" permettent respectivement de mettre son vélo à disposition d'autres usagers et de faire livrer les denrées de première nécessité à ceux qui en ont besoin par des bénévoles à vélo.  Pour aider Mon Vélo Solidaire : https://www.maisonduvelolyon.org/mon-velo-solidaire/ Pour plus d'informations sur Les coursiers solidaires de Lyon : https://www.facebook.com/lescoursierssolidaireslyon/

Un kit pour la solidarité entre voisins

Comment être solidaire sans s'éloigner de chez soi ? En partenariat avec le Ministère de la Cohésion des Territoires et AG2R la Mondiale, l'association Voisins Solidaires propose un kit à télécharger pour être solidaire avec ses voisins pendant le confinement. Tracts et affiches à diffuser dans son quartier (en respectant bien entendu les gestes barrières) permettront ainsi de faire savoir que vous êtes prêts à vous investir pour celles et ceux qui, à côté de chez vous, ont besoin d'être soutenus.  Retrouvez ici plus d'informations sur cette initiative et le kit à télécharger.

Une plateforme pour les bénévoles

La crise du coronavirus a démontré la volonté d'engagement et la conviction de solidarité des Françaises et des Français. Pour aider ces citoyen.ne.s à s'engager, différentes associations se sont associées en créant Bénévolat.fr, pour mettre les mettre en relation avec les différentes associations de solidarité en fonction de leurs compétences. En complément de la Réserve civique instaurée par le gouvernement, cette initiative permet de multiplier l'engagement responsable et solidaire.  Pour devenir bénévole : https://benevolat.fr/

Le soutien psychologique et sanitaire aux étudiants continue

Très exposé.e.s en temps normal aux souffrances psychologiques et sanitaires, les étudiant.e.s ont toujours besoin d'un suivi et d'un soutien pour maintenir leur bien-être et leur équilibre.  Il est toujours possible de trouver ces aides. L'association Apsytude, créée en 2010 par deux psychologues pour lutter contre le mal-être des étudiants, maintient ainsi ses happy hours grâce à la vidéoconsultation. La Fondation Santé des étudiants de France a quant à elle diffusé des guides et des ressources pour leur permettre de traverser cette crise en prenant soin de soi. L'Apaso, Association pour la Prévention, l'Accueil, le Soutien et l'Orientation maintient par ailleurs elle aussi ses actions de soutien psychologique et moral, à destination des étudiants mais aussi des foyers fragiles et des personnes précaires.  Pour contacter Apsytude : le secrétariat est disponible au 06 27 86 91 83 et par mail (rdv.apsytude@gmail.com). Plus d'informations sur leur site Internet : http://www.apsytude.com/fr/non-classe/covid-19/ Pour contacter la Fondation Santé des étudiants de France : rel.heuyer@fsef.net. Plus d'informations sur leur site internet : http://www.fsef.net/ Pour contacter l'Apaso : 01 40 47 55 47. Plus d'informations sur leur site Internet : http://www.apaso.fr/

Soliguide réagit face au Covid-19

Soliguide est un service d'information soutenu par de nombreux partenaires et collectivités qui vise à centraliser les informations sur les différents services à destination des personnes sans abri, ou en situation de grande précarité comme les réfugiés. Alors que plus de 80 % des structures qui accueillent ces personnes vulnérables ont fermé depuis le début du confinement, Soliguide adapte son guide pour ne proposer que les sites ouverts pendant la période, avec des informations actualisées quotidiennement.  Si vous êtes d'une structure qui est encore ouverte, et qui n'est pas recensée sur leur site, vous pouvez les contacter via ce formulaire. 

Plateforme DroitDirect.fr : accélération du déploiement à Paris

La plateforme Droit Direct, qui permet aux personnes victimes de violences conjugales et familiales de trouver de l'aide juridique renforce son dispositif. Le site a ainsi publié plusieurs fiches d'aide spéciales pour le confinement. En partenariat avec une centaine de structures et près de 180 communes, la plateforme donne ainsi accès à des ressources, mais permet surtout de dialoguer avec des professionel.le.s. Que vous connaissiez des situations de la sorte, au sein de votre foyer ou en dehors, cette plateforme peut vous aider.  Retrouvez leurs fiches pratiques et autres ressources sur leur site Internet. Vous pouvez par ailleurs effacer votre historique de consultation en suivant ce guide. 

Un tchat disponible sur le site Comment on s'aime

Le site Comment on s'aime procure de nombreuses ressources et conseils sur les différentes manières d'aimer aujourd'hui. Surtout, il permet à celles et ceux qui peuvent ressentir de la gêne de lever les tabous, en discutant de leurs relations amoureuses et attirances sexuelles, dans un environnement sain, et sans jugement. Un refuge essentiel alors que l'homophobie et l'intolérance continuent de faire des victimes dans notre pays.  Le confinement réduisant les possibilités de dialoguer et d'échanger sur ces sujets, le site En avant toutes a ainsi mis à sa disposition un tchat pour pouvoir en parler depuis chez soi avec un personnel professionnel.  Vous pouvez tchatter avec un professionnel et consulter les autres resources de Comment on s'aime sur leur site. 

Des pistes cyclables temporaires en Seine-Saint-Denis

Plusieurs communes du département de la Seine-Saint-Denis se sont dites favorables à la mise en place de pistes cyclables pour le temps du confinement. Alors que la trafic routier a drastiquement diminué en région parisienne, cette initiative pourrait renforcer la dynamique de diminution de la pollution atmosphérique. Surtout, il s'agit aussi de faire adopter au plus grand nombre la pratique du vélo lorsque le confinement commencera à se lever, pour éviter que les transports en commun de la région parisienne, où la distanciation sociale est impossible ne soient bondés lors de la reprise.