Solidaires dans la crise !

Le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis aide les collégiens qui ne vont plus à la cantine

Stéphane Troussel, président socialiste du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a annoncé qu'une aide de 60 euros sera versée aux 25 000 collégiens de son département qui ne peuvent plus déjeuner à la cantine. Une solidarité cruciale pour ces élèves du département le plus pauvre de la métropole, qui représente un exemple pour nos collectivités, alors que la crise sociale s'ajoute souvent à la crise sanitaire dans les régions les plus défavorisées.    Retrouvez ici l'article du Parisien.  

Une association de Clamart mobilise un atelier pour fabriquer des masques

L'association Arpeije vient en aide aux entreprises, des jeunes et des travailleurs des Hauts-de-Seine depuis 1981. Face à la pénurie de matériel de protection, elle a mobilisé l'atelier accessoires de Rayon Vert, chantier d'insertion qui aide à l'intégration sur le marché du travail, et qui utilise comme matière première des produits recyclables. Pour fabriquer ces masques, l'association a besoin de matière première, plus précisément de tissus, si possible de draps de lit. Vous pouvez les contacter ici si vous êtes dans les environs de Clamart et que vous voulez les soutenir sans ce bel exemple de responsabilité sociale et environnementale dans cette crise. 

L'association Aurore au renfort des plus démunis

La crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons frappe encore plus durement les personnes en situation de précarité et d’exclusion. Face aux urgences qui se multiplient, les professionnels de l’association Aurore mettent tout en œuvre pour continuer leurs missions au service des personnes les plus vulnérables et se mobilisent chaque jour pour venir en aide aux plus démunis. Une distribution de paniers-repas vient d'être mise en place en partenariat avec la Ville de Paris et la DRIHL (Direction Régionale et Interdépartementale de l'Hébergement et du Logement).

Un centre d'aide "Solidarité numérique"

En cette période de confinement, Internet est devenu essentiel pour effectuer ses démarches administratives, mais aussi pour travailler, faire ses courses ou rester en contact avec ses proches. Une difficulté pour près de 17% de la population française qui ne dispose pas des connaissances ou des équipements adéquats pour utiliser les outils numériques. Pour accompagner ces personnes éloignées du numérique, un centre d’aide "Solidarité numérique" a été mis en place par les acteurs de la médiation du numérique, la MedNum, avec le soutien du secrétariat d'État chargé du numérique.

Clamart : un pot solidaire pour aider les plus fragiles

Conscient.e.s de la tension économique que le confinement impose aux familles les plus défavorisées de leurs quartiers, des Clamartois.e.s ont lancé un pot solidaire pour leur permettre de subvenir à leurs besoins les plus essentiels, mais aussi aider les enfants, qui n'ont pas toujours les équipements numériques nécessaires, de poursuivre l'école à la maison. Plus de 1000 euros ont déjà été récoltés. Les commerçants de Clamart qui voudraient céder leurs invendus à cette initiative sont par ailleurs invités à la contacter à l'adresse clamart.solidaire@free.fr.